SOZYONE GONZALEZ

Le travail visuel de Sozyone développé cette dernière décennie révèle un nouvel élan d’énergie, une direction orientée sur la mise en scène, le cadrage et la ligne claire. Explorant au télescope, l’univers noir de l’anarchisme futuriste, il étudie la déformation linéaire, l’anti bon gout et l’opposition systématique pour s’éloigner du conventionnel monde académique de la communication et de l’imagerie populaire. Par sa démarche artistique hors-normes, il perfectionne son sens unique de l’esthétisme, ou les couleurs deviennent de simples valeurs de tonalité s’entre-tuant dans un combat inégal entre le trait fluide qui les contournent et leur position dans l’espace. C’est de cette lutte qu’explose la composition finale, dévoilant les charismatiques symboles du voleur de diamants, ses gants, son chapeau, l’oiseau, le masque et le regard brillant devant le crime. Brutale et raffinée à la fois, la peinture de Sozyone suggère la violence des métropoles, la fièvre de son rythme effréné et l’élégance féline de ses plus beaux voyous.